Nue, je joue.

J’ai dévoré l’ivresse.
Etourdie.
J’ai plongé dans la nuit.
Le désir comme de l’eau.
Noyée.
Ton corps sur le sable, et je ris,
Cuisse contre cuisse,
Les étoiles pour témoin,
Je dévore notre ivresse.

Noms oubliés au bord du lac,
Le vent m’emporte à toute vitesse.
Nue,
Je joue.
Caresses incrédules,
Grisante luxure,
Tu es à ma merci.

Goute le vin,
Assoiffé de poitrines
Avide de hanches.
Crocs affamés profonds
Dans ma chair frémissante,
Plaisir strident qui perce mon sourire.
La montagne éclate.

J’ai plongé dans la nuit.
Le désir comme de l’eau,
Et je dévore notre ivresse.

Nue,
Je joue.