Ma France Insoumise

Hier, j’avais la chance d’ĂȘtre Ă  bord de la PĂ©niche Insoumise avec Jean-Luc MĂ©lenchon et une poignĂ©e d’autres artistes insoumis et acteurs de la scĂšne culturelle française, pour un Ă©change autour du Livret Culture de la France Insoumise. Quel moment privilĂ©giĂ© ! Quel bouleversement de voir enfin un candidat dire « Vous dont c’est la profession savez forcĂ©ment mieux que moi, alors Ă©clairez-moi pour que nous fassions mieux ! », de pouvoir s’exprimer alors librement sur nos arts, nos quotidiens, nos idĂ©es, nos convictions, et d’ĂȘtre – vĂ©ritablement – non plus simplement Ă©coutĂ©s mais entendus.
Quel autre candidat a cette dĂ©marche, cette honnĂȘtetĂ©, cette humilitĂ©… ce courage !?

A bord, j’ai bu les interventions d’Eva Darlan, qui a évoquĂ© (chiffres glaçants Ă  l’appui) la trop maigre place et considĂ©ration des femmes dans l’art et les milieux culturels,  Bernard Bloch, qui a touchĂ© mon coeur d’Ă©ternelle insoumise en rappelant qu’un gouvernement qui soutient vraiment l’art est un gouvernement qui soutient -aussi- l’art et les artistes qui le critiquent, ou encore Sam Karmann, qui a dĂ©battu de la noblesse du mĂ©cĂ©nat, ses niches fiscales, et le sponsoring qui lui enferme l’art dans l’argent et le marketing.

Photo : Télé de Gauche Paris

Quelle chance d’avoir aussi avec nous les rĂ©dacteurs du livret culture pour nous Ă©clairer et nous rĂ©pondre, et quel bonheur d’entendre Jean-Luc nous parler de son amour de l’art, de la culture et des intellectuels, de ses projets pour la jeunesse, celle qui fera les adultes Ă©rudits de demain, et de sa confiance en l’intelligence et l’Ă©motion humaine.

Jean-Luc…
Non, il n’est pas Ă©tonnant que l’homme fascine. Son charisme embrasse tout l’espace, et Ă©treint ceux qui s’y trouvent avec un naturel franc. Quand il vous regarde droit dans les yeux du bout de ses jolies billes Ă©meraudes gorgĂ©es de jouvence, vous ne doutez plus qu’il vous voit, qu’il vous considĂšre, qu’il vous Ă©coute. Son Ă©rudition gĂ©nĂ©reuse est fascinante, et son courage politique, qui l’habille Ă  fleur de peau, touche droit au coeur. L’homme providentiel a beau ne pas exister, et Jean-Luc MĂ©lenchon a beau vivre Ă  des lieues du culte de la personnalitĂ© qu’on lui prĂȘte, il incarne cependant, et peut-ĂȘtre malgrĂ© lui, des idĂ©aux et des espoirs si grands qu’ils sont portĂ©s par tant de coeurs et de consciences. Ainsi, les gens l’admirent, et l’aiment pour cela. Et c’est surement ce qui dĂ©range les puissants et panique les oligarques, car on ne peut guĂšre batailler contre la puissance d’un amour gorgĂ© d’espoir et d’estime quand on a que la haine et la mesquinerie pour fusil.

Vous savez, une des plus belles amours, nous l’avons pour devise.

Fraternité.

Et je crois bien que c’est cet amour lĂ  qui tisse si finement l’Ăąme de la France Insoumise. Ma France Insoumise…. Solidaire, libre, gĂ©nĂ©reuse, partageuse, et oui, fraternelle. Ma France insoumise… celle que l’on rencontre au dĂ©tour d’un prĂ©au de fortune oĂč l’orchestre et le choeur insoumis entonnent des chants populaires du monde entier, celle qui s’arrĂȘte, avec au bout des bras des poussettes, pour Ă©couter attentivement les porte-paroles des groupes d’appui qui dissĂšquent avec minutie le programme pour les passants, celle qui brave la pluie pour en Ă©couter encore un peu, celle curieuse qui roule parfois des kilomĂštres jusque dans les meetings pour se faire sa propre opinion, celle qui se rencontre dans des gradins, sur des places, sur des quais, et qui discute, qui dĂ©bat, qui converge, diverge, mais qui toujours se rassemble.

Le Satan moderne, l’Argent, voudrait tant nous dresser les uns contre les autres, imposer son immorale loi du plus fort, pour rĂ©gner seul et sans encombre. Il est de toutes les peurs, de toutes les misĂšres, de toutes les querelles politiques, et pire encore, il est de toutes les guerres et si souvent de tous les crimes. Mais nous ! Nous, le peuple de France, pacifique, universaliste, le peuple des lumiĂšres ! Nous portons au plus profond de notre ADN notre FraternitĂ©, tant et si bien que nous l’Ă©crivons sur toutes les façades de la nation, et apportons ainsi aux yeux de tous l’Ă©quation alchimique du bonheur populaire : LibertĂ©, EgalitĂ©, FraternitĂ©.
Le programme de la France Insoumise n’est finalement qu’une dĂ©clinaison prĂ©cise de cette feuille de route, Ă©crite par et pour le peuple, pour qu’il prospĂšre enfin et que les citoyen‱ne‱s, repossĂ©dĂ©s de leur libre-arbitre, de leur conscience, de la capacitĂ© de vivre et non plus survivre, soient heureux.

D’ailleurs, l’avez-vous lu ? Lisez les programmes, mes chers amis, c’est important. Éveillez votre conscience politique, faites confiance Ă  votre intellect ! Il saura vous guider vers vos convictions profondes, quelle qu’elles soient. Mais surtout, soyez trĂšs prudent quant aux mĂ©dia, qui ne sont pas neutres puisque la totalité des chaĂźnes de tĂ©lĂ©vision privĂ©es, ainsi que la totalitĂ© des quotidiens et hebdomadaires (Ă  l’exception de L’HumanitĂ©, La croix, Marianne, et Politis), appartiennent Ă  tout juste neuf milliardaires. Neuf personnes possĂšdent tous les mĂ©dias, vous vous rendez compte ?
Comme l’a si judicieusement dit mon compagnon : « Pourquoi neuf milliardaires, louĂ©s pour leur incroyable intelligence dans le domaine des affaires, sont allĂ©s racheter des organes de presse ? Des groupes souvent dĂ©ficitaires, avec trĂšs peu de chance de rentabilitĂ© mĂȘme en Ă©crasant les coĂ»ts… RĂ©guliĂšrement en grĂšve pour dĂ©fendre leur statut, leurs conditions de travail et, plus rĂ©cemment, leur ligne Ă©ditoriale… Quel est l’intĂ©rĂȘt ? »
Oui, osez toujours poser la question, et soyez critique sans relĂąche : « Pourquoi me donne-t-on cette information ? Pourquoi ce fond avec cette forme ? Qu’attend-on de moi ? »… « A qui profite le crime ? » en quelque sorte.
Ne laissez personne voler votre libre arbitre ! Recoupez les informations dont on vous gave, et surtout, lisez les programmes. Lisez TOUS les programmes.

Moi, vous l’aurez compris, c’est bien le programme de la France Insoumise, Ă©crit par tant de citoyen‱ne‱s dĂ©sireux de jours meilleurs, qui m’a touchĂ©. Ainsi que son candidat, je ne peux pas le nier.
Jean-Luc MĂ©lenchon m’a attrapĂ© le coeur Ă  chaque discours, Ă  chaque meeting, quand il s’exprime directement face Ă  nous sans intermĂ©diaire et sans montage sensationnaliste, et qu’il ne nous prend pas pour des imbĂ©ciles incapables de comprendre des mots savants ou des concepts Ă©laborĂ©s, quand il dĂ©nonce le patriarcat et la violence de notre sociĂ©tĂ© Ă  l’Ă©gard des femmes, quand il parle de crĂ©ation et de culture, quand il dĂ©fend la cause animale, quand il place l’Ă©cologie au centre des urgences non seulement françaises mais planĂ©taires, quand il dĂ©fend la santĂ© pour tous, le travail pour tous, l’accĂšs Ă  une vie digne pour les personnes en situation de handicap, et l’Ă©ducation de qualitĂ© pour tous peu importe son milieu social et ses moyens…

Dimanche prochain, je voterai donc pour un programme social, sociĂ©tal, Ă©cologique, Ă©conomique, pacifique, complet et intelligent, pour l’homme courageux et Ă©rudit qui le porte, et pour tous les insoumis qui pensent avec altruisme et empathie Ă  tou‱te‱s les citoyen‱ne‱s, de France et mĂȘme du monde, quelle que soit leurs classes, leurs milieux, leurs circonstances, pour nous permettre Ă  tous, simplement, de mieux vivre, ensemble, en toute libertĂ©, en toute Ă©galitĂ©, et en toute fraternitĂ©.

J’espĂšre que vous saurez, vous aussi, voter en votre Ăąme et conscience, pour que vive la dĂ©mocratie.

<3,

CrĂ©dit photo : Quentin KĂŒper
Publicités