#JaiLu : « Ce dont je suis certaine », d’Oprah Winfrey.

« What you do today creates every tomorrow. »
– OPRAH WINFREY, ‘WHAT I KNOW FOR SURE’.

Jusqu’à très récemment, je ne savais d’Oprah que ce que mon capital culture G sur les Etats Unis me permettait : femme de télévision, productrice, journaliste, actrice à ses heures. J’avais croisé de-ci delà quelques citations un peu enfonçage-de-portes-ouvertes comme les américains savent si bien les faire, et que j’avais donc, à tort – je le sais maintenant, catalogué comme des sagesses à la petite semaine d’une star du showbiz un peu spirituelle sur les bords. Un jour, alors que je commençais sérieusement à explorer le net pour me documenter sur les femmes puissantes et influentes de notre siècle,  je suis tombée sur cette interview d’Oprah par les étudiants de Stanford.

Dès les premières minutes, je me suis rendue compte avec honte de mon inculture et de mes oeillères d’ayatollah de la littérature, et j’y ai découvert une Oprah que je n’aurais jamais imaginé. Décontractée et accessible, apologétique, franche, drôle, charismatique, intelligente… finalement, tout ce qui a aidé à la rendre si populaire, j’imagine.
J’ai été subjuguée par sa manière de parler, sa vision de la vie, l’essence des vérités qu’elle tirait de ses expériences, le choix de ses idoles, et j’ai voulu en savoir encore plus que le contenu de cette simple interview.
Une phrase a particulièrement piqué ma curiosité, une question plus précisément, qui lui a été posée un jour par Gene Siskel, un critique de film  : « De quoi êtes-vous certaine ? ». Tout de suite, je me la suis posée à moi-même. C’est vrai ça ? De quoi suis-je certaine ? Et même, suis-je au moins certaine de quoi que ce soit ? Du coup, quand j’ai vu qu’Oprah avait carrément écrit un livre complet sur le sujet, il me fallait le lire absolument pour aller au bout de la question.

« Move in the direction of your goal with all the force and verve you can muster — and then let go, releasing your plan to the Power that’s bigger than yourself and allowing your dream to unfold as its own masterpiece. Dream big — very big. Work hard — very hard. And after you’ve done all you can, fully surrender to the Power. »
– Oprah Winfrey, ‘What I know for sure’.

Et ce bouquin m’a beaucoup plu ! (A savoir : comme je suis bilingue, je l’ai lu en anglais, je ne sais donc pas ce que vaut la traduction française). Evidemment, ce n’est pas de la grande littérature, mais c’est facile et plaisant à lire – comme si Oprah me parlait, ou m’écrivait une lettre, simple, pleine d’anecdotes personnelles, pour me rassurer sur la vie, ou au contraire, me secouer un peu pour ouvrir mon esprit à des perspectives nouvelles.
Elle aborde, avec toujours une grande simplicité mais sans simplisme, les étapes de sa vie de femme publique, d’âme privée, et d’être de spiritualité, et ce que chaque succès ou échec lui a enseigné, sur les autres, sur elle-même, et surtout, quelles certitudes se sont dessinées au fil du temps. Elle enfonce à plusieurs reprise des portes qu’on a pourtant en nous grandes ouvertes pour enfin nous les faire franchir, et nous rendre à nouveau maîtresses de nous même.

Un agréable moment de lecture qui donne la pêche !

⭐️⭐️⭐️⭐️

Bonne lecture à tous,

Advertisements