Prose

Je t’aime pour que tu sois libre.


Dans la vie, j’aime.
Et plus j’aime, plus mon coeur est grand.
Et plus il est grand, plus j’aime.

J’aime parce que c’est beau d’aimer. Ça fait du bien d’aimer. Et on est beau quand on aime. Peut-être est-ce à cause du sourire que l’amour pose sur nos visages et dans nos yeux et dans nos âmes quand on aime ? Peut-être est-ce juste parce que donner, sans conditions, sans marchandage, sans arrière-pensées, juste donner, est d’une beauté sans pareil ?

Tu vois, toi que j’aime, je veux t’aimer pour nous libérer.
Te libérer toi, me libérer moi.
Et quand je te dirai « je t’aime », ça ne sera pas pour que tu me le dises. Ça sera pour que tu le saches. Et que tu l’entendes. Et que tu le reçoives.
Quand je te dirai « je t’aime », ça sera pour que tu l’emportes avec toi, et que tu en fasses ce que tu veux. De rien, à tout. Je te donnerai mon « je t’aime » comme une paire d’ailes avec lesquelles tu pourras t’envoler, près ou loin de moi, pour quelques secondes, quelques années, ou à jamais.

Toi que j’aime, je t’aime pour que tu sois libre d’aimer à ton tour. Peut-être moi, peut-être pas. Mais je t’aimerai parce que je veux de tout mon être que ton coeur puisse toucher du doigt la grâce qui me bouleverse quand le mien explose de cette joie si particulière qui nait dans l’amour.
Et comme on ne peut reprendre l’amour qu’on a donné, pas plus qu’on peut ravaler les paroles qu’on a prononcé, l’amour que je te donnerai, il sera à toi. Toujours. Et si un jour je t’ai aimé, alors je t’aimerai toute ma vie.

Bien sûr, à travers la porte grande ouverte de mon coeur rentreront des brigands, qui en voleront des bouts qu’ils ne méritent pas. Il piétineront peut-être même les terres sacrées de mon amour, certainement sans savoir ce qu’ils font. Peut-être même que certains me feront délibérément mal, parce qu’ils n’ont pas encore connu la liberté du véritable amour et qu’ils en souffrent. Peut-être qu’il y aura des larmes, et des tristesses, et des douleurs, oui.
Mais j’en ai déjà vécu. Et ça ne me fait pas peur. Vivre, ne me fait pas peur.
Car toujours, pour panser mes plaies, j’ai aimé.

J’ai aimé pour me réparer. J’ai aimé pour réparer d’autres. Et si toi, ton âme se fend ou se brise, je t’aimerai pour la guérir. Je t’aimerai pour te faire sourire à nouveau, et sécher tes larmes. Je t’aimerai pour t’entendre rire, et que le monde entende à quel point ton rire est beau.

Toi que j’aime, j’aimerai tout de toi, pour que tu aimes tout de toi. J’aimerai tes défauts comme tes qualités, j’aimerai tes hauts comme tes bas, j’aimerai les meilleurs comme les pires moments. J’aimerai tout, tout de toi, dans tes lumières comme dans tes ténèbres.
Je t’aimerai pour te protéger. Je t’aimerai pour te donner un refuge. Je t’aimerai pour que tu trouves en mon coeur la maison où tu pourras toujours revenir et où je t’attends les bras ouverts.

Toi que j’aime, prends mon amour. Il est la clé universelle qui ouvre toutes les portes. Prends mon amour, et jamais ne te sens coupable d’être aimé ou d’aimer toi même. Prends mon amour, et donne le tien comme je te donne le mien. Libère toi, et libère d’autres. Aime. Aime, aime, aime, de toutes les façons, de toutes les forces, mais aime pour aimer, n’aime pas pour être aimé.
L’amour se donne, il ne se troque pas.

Et toi que j’aime, regarde toi dans le miroir de mes yeux.
Regarde toi dans mon amour. Admire ton reflet. Ta beauté est sans pareille, à travers le prisme du coeur et de l’âme. Et vois, vois comme tu es libre. Libre d’aimer, libre de donner, libre d’accueillir.
Vois dans mon amour la beauté du tien.

La liberté est le plus beau cadeau de l’amour. Et toi que j’aime, toi qui est multiple, toi qui est ma mère, mon père, mon ami, mon aimé, mon amour de toujours ou d’un instant, mon frère de coeur ou de sang, mon inconnu ou mon ombre, mon proche ou mon lointain…

… je t’aime.
Et je suis libre parce que je t’aime.
Et je t’aime pour que tu sois libre.

Mathilde

Tous textes originaux & images origiNales © Mathilde.
Textes & images illustratives déposés. Tous droits réservés.

(41 commentaires)

  1. Mathilde…
    je savais bien, à force de te lire, de te regarder nous expliquer ce premier album, que tu étais différente.
    Et je t’ai découvert via cet album puisque je ne regarde que très très peu la télé.

    Cette voix, ta voix, est entrée dans ma tête, doucement… sucrée, douce.
    Alors je l’ai écouté, encore et encore, précisément, délicieusement, comme une gourmandise.
    Et puis je t’ai quitté ! Il fallait que j’écoute autre chose quand même !
    Il fallait que j’y arrive, cela devenait ridicule !!!

    J’ai pris le temps de te lire.
    Encore du sucré, saupoudré d’une intelligence rare, d’une pertinence à toutes épreuves.
    Nos conversations dureraient des heures… au minimum.

    Je t’ai regardé déambuler dans ton manteau bleu, assise dans ce bar du côté de Nation je crois. Touchante, drôle et d’un naturel qui fait venir si facilement nos sourires.

    Je t’ai regardé chanter en live… mon Dieu… quel moment fort !
    Tout ce que tu es, toute cette sensibilité à fleur de peau, tout cet amour est là.
    On devine aussi les blessures.
    Si c’est fort pour toi, ces instants là, face au public, ce même public ne touche plus terre, c’est certain.
    Venir te voir chanter ? oui, sûrement que oui, un jour ou l’autre, comme une évidence.
    Mais je sais aujourd’hui que je devrai m’y préparer.

    Tu es différente Mathilde et c’est cette différence qui me fait penser
    « tient c’est Mathilde » quand viennent tes premières notes sur FIP.
    Comme si on se connaissait si bien, depuis longtemps.
    Comme si tu étais une amie.
    Bien sûr il y a les messages échangés, mais il n’y a pas que ça.
    Il y a toi, ton côté vrai, tes mots vrais, ton amour vrai.

    Moi, Mathilde, j’aime passionnément ma femme et mes 5 enfants.
    Je les aimes passionnément parce que j’ai du me battre contre une maladie, contre la mort, de toutes mes forces.
    Et j’ai gagné, haut la main d’après les médecins.
    Aujourd’hui, je ne sais plus faire de projets, je sais que peut être je n’aurais pas le temps,
    que ce putain de crabe va peut être revenir et cette fois gagner.

    Mais j’aurais quand même pris le temps de te dire « je t’aime » à ma façon.
    Tu es une jeune femme merveilleuse Mathilde,
    je te souhaite une très, très belle et longue vie.

    J'aime

  2. Que ton texte est doux… merci! Je tombe sur ton site par hasard et j’ouvre la porte d’un paradis plein de beauté… je suis ravie car je sais que tu seras sur mon chemin à partir d’aujourd’hui ..:-) merci encore!

    J'aime

  3. Premiere fois que je te lis…
    J’ai rarement lu un texte aussi simple et beau.
    Il est grand et magnifique. Vrai et sincère.
    Que ta plume adoucisse et innonde d’amour ce monde de petites lumieres.
    Merci

    Aimé par 1 personne

  4. bonjour tu me rejoins bcp dans ma facon d’aimer …………. en ce moment un homme qui lui ne m’aime que d’amitié.. Cest tres beau comment tu exprimes ta facon d’aimer xxx merci

    J'aime

    1. Quels mots incroyables et émouvant ! Merci infini ! Pour répondre à votre question, je suis Mathilde, jeune auteure-compositrice-interprète de chanson française, essayant de se frayer un chemin joli dans la vie. Vaste programme !

      J'aime

  5. bonsoir. je vous découvre. je vous écoute. je vous trouve. je vous retrouve, comme une voix inaudible en soi dont nous ne percevons que le silence qui se cherche. et que vous dire ?… MERCI (au sens de la chanson de Guesh Patti). j’ai uen question à vous poser, que j’aimerais tenter de poser … en privé ? comment puis je faire cela ?

    MERCI d’être.
    et maintenant il me reste à tenter de vous suivre … ou au moins de suivre les informations vous concernant.

    prenez soin de vous.

    J'aime

  6. aujourd’hui c’est la fête de celui que j’aime, il est parti en novembre dernier pour ne plus revenir sans le choisir, j’ai lu votre texte guidé par le hasard (ou pas?)
    merci à vous, j’ai eu l’impression de l’entendre pendant un joli moment
    Marie-françoise

    J'aime

  7. Je ne sais qui vous etes ce que vous faites mais grace a une delicieuse amie je découvre ce texte et cette voix et wouuuah mmm comme j’Aime cest sublime magnifque si présent et juste tant de grace et d’Amour …. merci beaucoup pour ce beau cadeau d’Amour quel partage magqiue merci

    J'aime

  8. Bonjour Mathilde
    J’ai lu ton texte après une belle introspection sur mes valeurs ce qui me fondé et le premier c’est l’Amour …. l’amour inconditionnel sans limite ….. longtemps je l’ai cherché en l’autre et j’ai fini par le trouver …. en la Vie et en moi ….. Tu as mis en mots tout ce ressenti …. Merci pour ce partage et je t’envoie autant d’amour que tu donnes ….. pour le plaisir de ressentir ce que tu offres et pour ma plus grande joie …..
    Caroline

    J'aime

  9. Je pleure à chaque fois que je lis votre texte. Il résonne si intensément en moi, qui suis en plein questionnement, en cheminement depuis un moment, sur les relations humaines. J’ai aimé et j’aime aussi, de différentes façons, et au pluriel, souvent. J’aspire à cet amour inconditionnel, et à la compersion.
    Vos mots sont beaux, votre cœur est magnifique. Qu’il soit un exemple dans ce monde qui manque si cruellement d’amour et de confiance en la vie. Merci.

    J'aime

  10. Magnifique. Tellement compliqué de mettre des mots sur ce qu’est l’amour, et pourtant fait ici avec une telle simplicité et une telle vérité. Une vraie clé pour aimer « bien ». Merci pour ce cadeau.
    Je rajouterais juste que pour aimer bien les autres, il faut avant tout réussir à vraiment s’aimer soi-même.

    J'aime

  11. Je relis, encore, ce texte que j’ai découvert il y a quelques temps déjà et il devrait être primé!! Connus de toutes et tous!! Lus dans tous les lieux où l’on veut parler d’amour et d’aimer. Bravo et surtout MERCI de l’avoir partagé. J’ai énormément de gratitude pour vous qui l’avez écrit. Merci Mathilde

    J'aime

Répondre à VIDYA Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :