#JaiTesté : Les arancini maison

J’en avais déjà mangé dans un bar branché parisien comme petite entrée (dans le quel je ne vais plus parce qu’ils traitent très mal les musiciens qu’ils emploient), et j’avais a-do-ré ! Sauf qu’honnêtement, jusqu’à ce que je croise cette vidéo de Food Busker, je pensais que c’était quasi impossible à faire soi même, alors que, ha ha ha, c’est en fait un jeu d’enfant ! Ou bon… presque. C’est quand même de la friture, et chacun sait que frire, ça met un peu du bordel, surtout dans une petite cuisine, et c’est à base de rizotto, qui est quand même un truc assez long à faire… mais c’est tellement délicieux ! Et customisable en plus ! On peut y mettre les parfums qu’on veut, comme dans un rizotto. D’ailleurs, moi j’ai fait avec ce que j’avais à dispo dans le frigo, c’est à dire du chorizo, du parmesan et du cheddar…


Les INGREDIENTS

• 1 petit verre de Riz rond ou Riz à rizotto (arborio) – Notta Benne : Je n’utilise plus de riz arborio, car comme c’est un riz non traité, je me retrouve à chaque fois avec des mites de cuisine, dont chacun sait qu’il est TRES difficile de s’en débarasser…
• 2 Kubors
• 1L d’Eau (minimum)
• 1 verre de Vin blanc
• 1/2 Chorizo doux
• 1 Oignon
• 1 gousse d’Aïl
• 2 grosses poignées de Parmesan rapé
• 3 grosses poignées de Cheddar fort rapé
Oeufs, Chapelure, Farine et Huile pour paner et frire.


La RECETTE

1 / A feu moyen, délayer les kubors dans l’eau et réserver.

2 / Dans une sauteuse à feu moyen, faire suer le chorizo préalablement haché, ainsi que l’ail et l’oignon coupés très fin pendant 5 minutes. Ajouter le riz, et mélanger. Mouiller le mélange avec le vin blanc, et laisser frémir quelques minutes en touillant bien.

3 / Petit à petit, verser le bouillon dans le riz, louche par louche, jusqu’à totale absorption par le riz à chaque fois. Et renouveler l’opération jusqu’à ce que le riz soit totalement cuit. Si nécessaire, refaire un bouillon.

4 / Ajouter le parmesan, et le cheddar. Mélanger grossièrement. Transferer dans un saladier, filmer au contact et placer au réfrigérateur 1h.

5 / Préparer un bol avec de la farine, un bol avec 2 oeufs très bien battus et un bol avec de la chapelure. Sortir le riz du réfrigérateur, retirer le film, et prélever des petites boules de préparation environ de la taille d’une balle de golfe, et lisser entre les paumes. Rouler dans la farine, les oeufs puis la chapelure, et réserver dans une assiette ou un plat.

6 / Faire chauffer l’huile dans une friteuse ou un fait-tout (j’ai utilisé un grand wok bien profond). L’huile est chaude quand, en saupoudrant une miette, elle frisotte et mousse à la surface.

7 / A l’aide d’une araignée, plonger les arancini dans l’huile, et laisser frire jusqu’à ce que les boulettes prennent une belle couleur dorée (environs 2/3 minutes).

8 / Essorer les arrancini sur un papier absorbant avant de servir.


 « Et alors, c’était bon ? »

OOOOUUUUUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Ça prend un peu un temps fou, mais si on a des restes de rizotto, c’est juste la recette parfaite pour le finir sans avoir l’impression de manger deux fois la même chose (un jour peut-être je sortirai un livre qui s’appellera « la cuisine des restes », ma spécialité ultime.)
Et moi qui suis avide de pique-niques, je pense que ça peut aussi très bien se manger froid avec un petit dip relevé ou doux mais plein de saveurs ! J’ai d’ailleurs plein d’idées pour les prochains : concassé de tomates fraiches / mozzarella / basilic ! Jambon de pays / cantal ! Curry / lait de coco / raisins secs ! Ouiiiihihihi !

Allez… Bon appétit les amis ! ❤

Mathilde

Publicités