Who. What. Why.

Je m’appelle Mathilde.
J’ai 30 ans.
Je suis chanteuse.

On m’a récemment vu à la télé, et dans quelques articles de presse, papier et web, et jusqu’ici, ça me paraît toujours tellement improbable, et je crois bien que je n’atterrirai jamais de cette aventure. Mais depuis, la vie continue quand même, et comme j’aime la concevoir : en travaillant dur et ne rien considérer comme acquis ou dû. J’aime travailler. Ou plus vrai encore, j’aime mon travail. La musique, sous tous ses aspects, du chant en lui même à la création des affiches pour la promo d’un concert, de l’élaboration d’un projet à l’organisation du plan de scène. Toutes les phases magiques qui emportent jusqu’à ce moment incroyable où on partage un instant quasi mystique avec le public…

Bref, la musique, c’est toute ma vie. Mais pas que !

J’aime aussi cuisiner. Manger bien sur, mais aussi cuisiner et encore plus pâtisser. Le chocolat est pour moi l’ingrédient que j’ai le plus de plaisir à travailler en cuisine ! Autant je n’aime pas plus que ça les gâteaux au chocolat, autant je fais un fondant qui défonce tout (promis. Je vous donnerai même la recette si vous êtes sages).

J’aime me poser au Père Tranquille, mon QG, mon bureau, pour y boire un coup avec les copines et copains, ou pour bosser, et faire des listes interminables de trucs que je dois faire pour hier, avant hier, demain, l’année prochaine. J’aime me balader dans Paris, aller voir la Seine de temps à autre, lever le nez pour découvrir toujours de nouveaux trésors.

J’aime les cahiers, et les stylos plume. J’aime les feuilles lignées, mais pas à petit carreau. J’aime les carnets format A5 qui pour moi est le format parfait d’un cahier. J’aime la calligraphie, l’art typographique et les belles écritures, « belles mains » comme on dit en anglais. J’adore écrire à la plume, une vraie avec un porte plume et un godet d’encre. The real deal.

J’aime parler en franglais, et parler d’autres langues avec si possible le meilleur accent ! Mon but cette année est de parler un meilleur portugais, espagnol et italien. En 2016, je veux apprendre une autre langue, genre le russe ou reprendre l’hindi.
J’aime voyager, mais pas prendre des vacances à rien faire au bord d’une piscine pendant 3 semaines. J’aime découvrir, explorer, visiter. J’aime bien marcher d’ailleurs ! Je ne vois pas l’intérêt de courir cependant, du moins tant qu’on est pas poursuivi. Globalement, j’aime pas le sport ou l’effort physique juste pour la beauté du geste ou la soit-disant nécessité de l’exercice. Avec ou sans sport, on meurt quand même un jour. Entre temps, j’ai l’intention de pas me faire chier avec ces conneries là. Not my thing.

J’aime bien débattre. Réfléchir. Philosopher, seule ou à plusieurs. Pour moi, le vrai sport est intellectuel, ou même humain. Devenir une meilleure personne chaque jour, travailler sur ses défaut, taire ses démons intérieurs… ça, c’est du sport !
J’aime me cultiver, lire des bouquins qui m’enseignent des trucs, perdre du temps sur wikipedia, me renseigner sur les choses qui m’intriguent. J’aime l’histoire ! Particulièrement le moyen-âge, les druides, les celtes, les runes, le chant grégorien, toussatoussa. Mais j’aime aussi le 17eme siècle et les récits d’aventure de guildes secrètes au service du roi, de complots déjoués au milieu des marquises et mousquetaires, les films de cape et d’épée, et les histoires de pirates.

J’aime la mer. Pas la plage (je hais le sable), ni la baignade (eau salée qui pique les yeux = not my friend), mais la mer. Son tempérament lunaire, son souffle, son parfum, ses mystères, elle qui donne et emporte.
Si j’avais été un garçon, en d’autres temps, j’aurais voulu être marin. Ou flibustier.

J’aime la politique, de toutes les époques, mais surtout de la notre. Pour moi, la politique, ça se fait d’abord en bas de chez soi, en ne jugeant pas son prochain, en aidant la p’tite mamie à traverser, en jetant son papier dans la poubelle, en accomplissant ses devoirs pour pouvoir faire valoir ses droits, et en descendant dans la rue quand vraiment ça exagère là haut, dans les sphères de ces gens qui ne savent pas ce que c’est que la vraie vie, la dure, et le quotidien du peuple.
Je suis une humaniste militante indécrottable.

J’aime pas le capitalisme, qui rendrait tout le monde mesquin, cupide et égoïste, si on s’y laissait prendre, tiens. J’aime la générosité, et le partage. Les meilleurs moments de la vie baignent dans cette soupe là.
Je ne suis pas matérialiste, bien que des fois en bonne sensible, j’accorde des fois une importance stupide à de toutes petites choses, juste parce qu’elles me rappellent un souvenir ou une personne.
Je déteste le snobisme, et les postures ridicules de ceux qui s’y abandonnent.

J’aime les mots, mais pas les verbeux. J’aime la sémantique, le vocabulaire, les dictionnaires de synonymes, et de rimes. J’aime les lexiques et glossaires, et les encyclopédies illustrées. J’ai les partitions, comme j’aime les hiéroglyphes, l’écriture cunéiforme ou la notation grégorienne : j’ai l’impression de déchiffrer des trésors d’un temps ancien, une langue mystérieuse qui ouvre des portes mystiques et déjoue des malédictions.

Et puis, bien sûr, entre encore bien d’autres choses qui seront dévoilées petit à petit dans ce blog…
… j’aime écrire.

Publicités